Slider 04

INNOrecycling

Questions fréquentes au sujet du recyclage du plastique

«À bonne question, bonne réponse.»

1. Existe-t-il un support ou un contenant adapté aux sacs de collecte de plastiques de 60 litres?
Oui. InnoRecycling AG vous propose un support pratique et facile à utiliser pour vos sacs de 60 litres et de 110 litres. Ce support est parfaitement adapté aux ménages, aux bureaux, mais aussi aux autres espaces intérieurs tels que les cantines, les ateliers, les garages ou les caves. Vous trouverez plus d'informations à ce sujet sur
http://www.sammelsack.ch/fr/Quelques astuces recyclage pratiques

2. Pourquoi le symbole PET figure-t-il aussi sur le sac de collecte des plastiques? Les bouteilles PET peuvent pourtant être déposées gratuitement à la COOP et chez Migros.
Outre les bouteilles de boissons, d'autres récipients, emballages alimentaires, bouteilles de shampooing et bouteilles de vinaigre sont fabriqués en PET. Les récipients en PET présents dans le sac de collecte sont séparés du reste lors du tri et réintègrent ainsi le cycle PET. Le prix de vente de chaque boisson en bouteille PET comprenant une taxe de recyclage payée par le consommateur, les bouteilles vides peuvent être déposées gratuitement dans les points de vente des détaillants.

3. Pourquoi les prix de vente et les contributions de recyclage des sacs de collecte des plastiques sont-ils différents d'une région ou d'un canton à l'autre?
Le montant de la contribution de recyclage dépend de spécificités locales et régionales (logistique, zone urbaine, zone rurale, etc.). Tout comme dans le cas des sacs à ordures, le prix du rouleau peut varier d'une région ou d'un canton à l'autre. Ainsi, la contribution pour un rouleau de 10 sacs à ordures de 60 L s'élève, dans le canton de Thurgovie, à CHF 30,-, dans celui de Schaffhouse à CHF 38,-, dans la région A (St-Gall/Rorschach/Appenzell) à CHF 35,- et dans le canton de Berne, à CHF 27,-.

4. Puis-je déposer mes déchets en Sagex ou Styropor dans le sac de collecte des plastiques?
En principe, nous conseillons de déposer vos déchets en Sagex ou Styropor (mousse rigide en polystyrène) dans les points de collecte officiels pour ces matériaux. Le Sagex présent dans les sacs de collecte de plastiques est trié et redirigé vers les incinérateurs des cimenteries ou des UIOM. Si la proportion de Sagex dans les sacs de collecte des plastiques augmente, cela réduit le taux de recyclage des plastiques purs.

5. Pourquoi ne puis-je pas déposer mes tuyaux d'arrosage ou mes bâches dans le sac de collecte des plastiques?
Le tuyau est très souvent employé pour acheminer des matières solides, liquides ou gazeuses. Composé de plusieurs couches (en tissu, textile ou en armature métallisée, selon l'application), il est difficile de le recycler de manière efficace. Les tuyaux doivent donc être jetés avec les ordures.

6. Concrètement, comment les déchets plastiques ménagers mixtes présents dans le sac de collecte sont-ils triés?
Seule une usine de tri moderne dotée de systèmes faisant appel à différents capteurs peut trier les matières de manière économique et respectueuse de l'environnement. La conception de l'usine de tri, sa capacité de rendement et la précision de tri qu'elle offre doivent être déterminées en fonction de la qualité des matières plastiques que l'on souhaite obtenir. L'usine de tri la plus proche se trouve dans le Vorarlberg. Nous ne disposons pas encore en Suisse d'usines de tri similaires pouvant accueillir les déchets ménagers en plastique mixtes. Le concept suisse «Green Plastics» prévoit toutefois de développer cette étape en Suisse à l'avenir. Au début des années 90, les balles de plastiques partiellement mixtes en provenance d'Allemagne (système DSD) étaient transportées en Chine pour y être triées à la main afin d'obtenir les types de plastiques voulus. On compte aujourd'hui en Allemagne pas moins de 90 usines de tri en activité: les innovations techniques en matière de tri et d'installations permettent aujourd'hui un tri plus fiable, moins coûteux et, surtout, de meilleure qualité.

7. On lit dans les médias que la consommation de plastique par habitant atteint 130 kg. Est-ce exact?
L'Allemagne est le premier producteur et transformateur parmi les 27 États membres (y compris la Norvège). Cette zone économique a produit en tout en 2007 près de 65 millions de tonnes de plastique (environ 15 pour cent de la production mondiale) et en a transformé 52,5 millions de tonnes en produits finis, soit trois pour cent de plus qu'en 2006. Selon des estimations, la consommation annuelle de plastique par habitant devrait grimper d'environ 130 kg aujourd'hui à plus de 150 kg d'ici 2020. L'utilisation de plastique progresse pratiquement dans tous les secteurs. De plus en plus de pièces automobiles sont par exemple composées de plastiques hautement perfectionnés, ce qui allège le poids des véhicules. De plus en plus d'aliments sont emballés dans du plastique. Une croissance annuelle de 4 % doublerait, en moins de 20 ans, les quantités actuelles.

8. Est-il possible de recycler les plastiques biodégradables et les bioplastiques?
La part de marché des plastiques produits à partir de matières premières renouvelables (bioplastiques) représente moins d'un pour cent. La notion de bioplastique est encore floue car elle englobe également les plastiques dits biodégradables. Certains plastiques conventionnels sont tout aussi biodégradables que des plastiques produits à partir de matières premières renouvelables, tandis que, malheureusement, tous les bioplastiques ne sont pas forcément biodégradables. Ainsi, les sacs-poubelles biodégradables pour déchets verts peuvent être compostés avec leur contenu. Dans le secteur agricole, les films agricoles peuvent être enfouis directement après utilisation. Certains fruits et légumes sont emballés dans des films perméables à la vapeur d'eau en acide polyactique (PLA). Les déchets en plastique biodégradable peuvent être traités par compostage (système aérobie) ou par fermentation (système anaérobie). Les plastiques biodégradables ou les bioplastiques ne sont pas forcément toujours bons pour l'environnement. Ils sont ainsi considérés aujourd'hui dans les principes de recyclage des plastiques comme des impuretés.

9. Pourquoi est-il plus intéressant de recycler le plastique plutôt que de l'incinérer dans une UIOM?
Tous les bilans écologiques réalisés jusqu'à présent aboutissent à la même conclusion: le recyclage du plastique présente 40 % à 80 % moins d'impact sur l'environnement que son élimination dans une usine d'incinération moderne. Le recyclage du plastique est, parmi toutes les possibilités de valorisation, la plus efficace. Il offre le meilleur rendement possible, tant en termes d'énergie nécessaire pour sa mise en œuvre (énergie grise) que de matière. L'incinération, aussi moderne que soit l'usine qui la réalise, revient toujours à détruire le matériau et à perdre ainsi définitivement l'énergie grise qui y est liée. Une collecte des plastiques sur tout le territoire suisse permettrait d'économiser 2 500 tonnes de CO2 par million de CHF investi, soit 15 fois plus que ce que génère actuellement le programme national d'assainissement des bâtiments. En termes de protection de l'environnement, le recyclage du plastique a aussi une longueur d'avance. Chaque kilo de plastique recyclé génère 2,83 kilos de CO2 en moins que l'incinération d'une même quantité. La production de plastique recyclé exige deux fois moins d'énergie que celle de plastique neuf, ce qui revient à économiser environ 3 litres de pétrole par kilo de matière produite, soit, à l'échelle du pays tout entier, 124 millions de litres de pétrole en moins. Selon un communiqué du ministère fédéral allemand de l'environnement, «il faut à la planète un million d'années pour produire la quantité d'énergie fossile que l'humanité utilise actuellement en un an.»

10. Comment valoriser les films d'ensilage des entreprises agricoles?
On trouve déjà en Suisse quelque 100 points de collecte régionaux où rapporter les films d'ensilage usagés. Vous pouvez consulter une carte et localiser le point de collecte le plus proche (notre partenaire RESI, RESI = Recyclage de films d'en silage) à l'adresse http://www.resi.ch/de/entsorgungspartner-finden  Nos partenaires RESI envoient les films d'ensilage collectés à InnoPlastics, à Eschlikon (TG), où ils sont tout d'abord débarrassés d'éventuelles impuretés (métaux, herbe, bois, cailloux, terre), avant d'être broyés, lavés et séchés. Les copeaux de plastique propres alimentent ensuite une extrudeuse, où le plastique est fondu, puis transformé en granulats recyclés de la taille d'une lentille. L'industrie de transformation des plastiques utilise alors ce produit semi-fini pour fabriquer de nouveaux sacs et films en plastique destinés à l'industrie agricole et au secteur de la construction.